MENU

Je suis épuisée !

Je suis épuisée !

Lindsay Mustard
Holistic Nutritionist, Personal Trainer, Yoga Instructor

22 Mar 2019

Je suis épuisée !

Une expression qu’on entend beaucoup.

Comment se fait-il que tant de monde soit épuisé?

Dans mon travail, lorsque quelqu’un me dit qu’il est être épuisé, je pose toutes sortes de questions.
Comment vous nourrissez-vous?
Depuis combien de temps vous sentez-vous épuisé, déprimé, nauséeux, faible, la tête qui tourne?

Il y a évidemment bien des problèmes de santé qui peuvent causer de tels symptômes.

Ce que je suggère de vérifier d'abord, particulièrement chez les femmes est le niveau de fer.

Le fer est un des sels minéraux indispensables pour le corps humain. En effet, on le retrouve dans tous les types de cellules.

Comme le corps ne peut pas produire le fer par lui-même, il doit donc le puiser dans les aliments ou les compléments alimentaires.

Si l’apport en fer via l’alimentation est trop faible, si l'absorption de fer est réduite ou si la perte de fer est trop élevée, l’organisme présente un bilan de fer négatif.

A quoi sert le fer ?

Le fer est impliqué dans des fonctions majeures du corps humain. La principale fonction est le transport de l’oxygène dans le sang et le stockage de l’oxygène dans le muscle :

Le fer est un composant de l’hémoglobine, deux tiers se trouve dans cette protéine présente dans les globules rouges du sang. Elle permet de transporter l’oxygène des poumons vers tous les autres organes. Sans fer, le corps humain ne peut plus former d’hémoglobine et n’est donc plus capable d’assurer cette fonction de transport vitale.

Comme pour l’hémoglobine, 15 % du fer est retrouvé dans la structure d’une autre protéine : la myoglobine. La myoglobine est, elle, responsable du stockage de l’oxygène dans les muscles. Ce stockage permet aux muscles d’être oxygénés au cours d’une activité physique prolongée.

Cette large distribution du fer dans l’organisme explique le spectre étendu des symptômes qui peuvent apparaître quand il vient à manquer.

Le dernier tiers du fer se présente sous forme de «stock», en l’occurrence dans des protéines appelées ferritine et hémosidérine, dans le foie, la moelle osseuse et la rate. Lorsque l’approvisionnement en fer devient insuffisant, ces protéines de stockage du fer servent de réserves.

Les femmes ont à peu près 38mg de fer par kilo et les hommes 50g par kg de masse corporelle.

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser qu’il est possible d’être déficient en fer sans être anémique.

La principale conséquence d’une carence en fer est l’anémie (baisse de la quantité d’hémoglobine circulante).

Avec ou sans anémie, les symptômes d’une carence en fer sont variés :

  1. Fatigue et étourdissements
  2. Pâleur
  3. Diminution de la force physique, essoufflement à l’effort
  4. Fonctions cognitives altérées (retard de croissance, retard de développement, faibles capacités de concentration, difficultés d’apprentissage)
  5. Chutes de cheveux
  6. Sensibilité au froid
  7. Palpitations, tachycardie
  8. Syndrome des jambes sans repos

Une personne carencée en fer peut exprimer un ou plusieurs de ces symptômes.

Où trouver le plus de fer dans l’alimentation?

Il y a 2 formes de fer.

Le fer héminique ou fer ferreux ou Fe2+. Le fer héminique est présent dans les aliments d’origine animale (abats, viande rouge, poissons, fruits de mer). Il est absorbé de 15 à 35 % par l’organisme.

Le fer non-héminique ou fer ferrique ou Fe3+ : Le fer non-héminique est présent dans les produits laitiers, les œufs, les céréales, les fruits et légumes (frais et secs) et il n’est absorbé que de 2 à 5 % par l’organisme. Contrairement au fer héminique, son absorption est modulée par la présence d’autres nutriments dans l’alimentation. La vitamine C ainsi que la viande, le poisson et la volaille favorise l’absorption du fer non-héminique.

Au contraire, le café et le thé (qui contiennent des tanins), les phytates et polyphénols (qui sont présents dans les végétaux), et le calcium défavorisent son absorption.

En conclusion selon le régime alimentaire, ceci peut poser des problèmes pour la couverture des besoins en fer, notamment chez les personnes végétariennes.

Comment augmenter le taux de fer?

De manière générale, trouver le plus possible les nutriments dans les aliments entiers, non transformés est toujours ce que je favorise.

Lorsqu'il s'agit du fer, je suggère fortement en plus d’une alimentation riche en fer de prendre des compléments alimentaires.

Les taux de fer peuvent prendre jusqu'à six mois à se refaire.

Il y a donc bien des gens qui cessent trop tôt de se préoccuper de la reconstitution des réserves de fer de l’organisme car les symptômes diminuent en 2 à 3 semaines.

C’est pourquoi je préconise d’allier l’alimentation et les compléments alimentaires dans le cas d’une carence en fer.

En conclusion je recommande de consommer des aliments riche en fer et un bon complément alimentaire tel que CARBONYL IRON.

CARBONYL IRON est un fer métallique extrêmement bien absorbé qui ne cause pas de problème gastro intestinal tel que les maux d’estomac ou la constipation.

Fini l’épuisement!


Blog Post Image

Cycles du sommeil

NEXT

Regénérez votre organisme

Découvrez comment notre ligne de produits unique peut vous aider.

Trouver un magasin

Trouvez nos produits aupres d'un détaillant autorisé de PLV

Les actualités de PLV